Les attentats au Royaume-Uni – Tentations ultra-sécuritaires

Dans cet article du Temps, on apprend aujourd’hui que les terroristes présumés des tentatives d’attentats du week end dernier au Royaume Uni seraient des médecins originaires du Moyen-Orient. Le premier, Mohammed Jamil Abdelqader Asha, 26 ans, est un chirurgien diplômé en Jordanie en 2004. Le second, Bilal Abdulla, a été diplômé à Bagdad en 2004: « c’est lui qui avait mené l’attaque contre l’aéroport de Glasgow samedi (mais n’est pas celui qui s’était aspergé d’essence). Tous les deux exerçaient leur profession en Grande-Bretagne. La connexion irakienne est une information capitale, alors que le nouveau premier ministre, Gordon Brown, dément tout lien entre les risques de terrorisme et la guerre en Irak. Cela laisse apercevoir un scénario très différent des attentats du 7 juillet 2005, où trois de quatre kamikazes étaient britanniques », précise le journaliste Eric Albert.

Ces éléments laissent donc penser que les attentats ont été manigancés par une cellule terroristes étrangère. L’échec de l’attentat de Londres laisse de nombreuses pistes aux enquêteurs. Mais fournit aussi toutefois des arguments pouvant raviver fortement les tentations sécuritaires.

Les CCTV (fameux Closed Circuit Television dont le Royaume Uni est entièrement équipé depuis les années 1970) sont aussi une formidable source d’informations. D’ailleurs, comme le précise le journal, « personne ne sait exactement combien il en existe, puisqu’il n’y a pas besoin d’autorisation pour en installer, mais une étude universitaire évalue leur nombre à 4 millions. En moyenne, un Britannique serait filmé 300 fois par jour ».

Ces caméras, installées à peu près partout, dans les moindres recoins du territoire, avaient permis en 2005 d’avancer rapidement sur les reponsables des attentats, et comme l’estime Stephen Graham, vice-directeur du groupe Society & Surveillance, « Les attentats du 7/7, comme ceux du 9/11, ont renforcé la tendance vers plus de caméras« . L’article du Temps précise que depuis les années 1990, « le gouvernement britannique a dépensé 580 millions de francs (suisses) pour leur développement. Récemment, les autorités ont ajouté un système de reconnaissance automatique des plaques numérologiques de voitures à l’entrée de Londres, pour faire respecter le péage urbain’, avant de souligner:

« Le paradoxe est que leur efficacité est loin d’être prouvée. En 2005, le Ministère de l’intérieur britannique a reçu un rapport évaluant quatorze programmes de CCTV à travers le pays. Le bilan est très mitigé: «Il y a eu peu d’impact sur le niveau total de crimes.» Cela ne signifie pas pour autant que les caméras aient été complètement inutiles: elles servent notamment de dissuasion contre les vols de voiture, selon le rapport. Dans la moitié des cas, cela a également permis de contrer la peur du crime. Mais le rapport est clair: ce n’est pas l’arme absolue contre la délinquance. «Croire que les CCTV peuvent résoudre des problèmes sociaux complexes est extrêmement irréaliste. Au mieux, cela peut aider.»

Enfin, cet article paru dans The Independent estime qu' »il faut saluer la présence d’esprit de Gordon Brown, qui a déclaré dimanche que la réponse face au terrorisme devait inclure des mesures destinées à gagner « les cœurs et les esprits » des musulmans ordinaires. Par le passé, les ministres réagissaient aux attaques terroristes en se concentrant exclusivement sur les questions de sécurité. En fait, le seul moyen de lutter contre ce fléau des temps modernes est de séparer la minorité d’extrémistes de la majorité modérée. Quel que soit le secret dont ils s’entourent, les terroristes n’agissent pas en vase clos. Il y a toujours des gens qui soupçonnent ou qui savent que quelque chose de terrible est en préparation. Un des premiers objectifs du gouvernement et des autorités devrait être d’amener ces personnes à faire part de leurs informations. Que M. Brown ait appelé les Britanniques à « continuer à vivre normalement » est également une bonne chose. Paralyser le pays ne servirait à rien. » (traduction Courrier International)

Le journal britannique met toutefois en garde contre la nécessité de « renforcer les mesures de sécurité: « Il est vital que le Premier ministre ne se précipite pas pour faire passer de nouvelles lois répressives. » Car au-delà des mesures sécuritaires généralement mise en place dans de telles circonstance, « certains indices montrent également que M. Brown cherche à instrumentaliser ces attaques pour allonger la durée légale [de 28 à 90 jours] pendant laquelle la police pourra détenir des personnes soupçonnées de terrorisme sans les mettre en examen. »

Le journal appelle appelle donc les responsables politiques à prendre le temps de la réflexion. « Les arguments en faveur d’une prolongation de la durée de détention sont aussi séduisants que la première fois que le gouvernement les a avancés, il y a deux ans. Mais, outre son caractère illégitime et liberticide, la détention prolongée risque de déplaire aux communautés dont la police a précisément besoin pour déjouer d’éventuels complots terroristes ».

Un autre doute plane aussi, souligne The Independent, sur la manière dont Gordon Brown comprend la menace terroriste: « dimanche, Brown a déclaré, à raison, que nous devions « reconnaître la nature de la menace à laquelle nous sommes confrontés ». Mais la comprend-il lui-même ? Le Premier ministre a parlé des « griefs [des terroristes] contre la société, notamment les valeurs que nous représentons ». Mais il a omis de parler du rôle des interventions militaires britanniques en Irak et en Afghanistan dans la propagande et le recrutement des djihadistes.« 

Et le journal de conclure ainsi:

« La plupart des preuves rassemblées ces six dernières années sur les extrémistes qui ont grandi ici ont montré qu’on leur a lavé le cerveau avec des éléments théologiques biaisés et divers exemples d’interventions militaires dans le monde pour leur faire croire que l’Occident menait une guerre d’oppression contre les musulmans. La haine de nos « valeurs » n’est pas leur seule motivation. Le gouvernement devra donc faire preuve de beaucoup de subtilité. S’il ne se démarque pas de l’analyse simpliste de son prédécesseur sur les motivations de ces terroristes et sur les mesures nécessaires pour contenir la menace, il risque de commettre les mêmes erreurs. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :