Budget de renseignement américains

Vu dans la Check List du Monde ce matin:

« En 2003, la société Booz Allen Hamilton emportait un contrat de 2 M $ visant à améliorer les performances des services de renseignement américains. Le Washington Post révèle que le projet a finalement coûté 124 M $ aux autorités. La modernisation des « grandes oreilles » de la NSA a quant à elle été été facturée 1 md $, au lieu des 280 M $ prévus à l’origine. La société impliquée, qui n’avait pas réussi à parfaire le projet, a pourtant emporté le marché suivant, sans être pénalisée. Titrant « Ne privatisez pas nos espions », le New York Times rappelle qu’après la mort de l’URSS, le budget du renseignement US avait chuté de 40 % lors des attentats du 11 septembre 2001, et qu’il fut invité à exercer en « symbiose » avec le secteur privé. Alors que les 2/3 des anciens experts du gouvernement émargent aujourd’hui dans le privé, les effectifs de certaines agences sont, pour plus de la moitié, constitués de consultants privés, qui coûtent deux fois plus cher que les agents fédéraux. Du fait de l’« orthodoxie de la privatisation », 70 % du budget du renseignement US va aujourd’hui dans le privé. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :