Algérie: une évolution de la politique anti-terroriste?

Dans un article du quotidien La Liberté repris par Courrier international le 22 mars 2007 (« Après la négociation, le retour aux armes« ), Mustapha Hammouche explique que la politique de réconciliation avec les islamistes armés a montré ses limites. « Discrètement, le pouvoir algérien revient de l’illusion pacificatrice de la réconciliation nationale. Les opérations de l’armée s’intensifient et les signes de renforcement de la vigilance des forces de l’ordre se multiplient.

Dans un message à Ben Ali, le président de la Tunisie, Abdelaziz Bouteflika s’engage à « extirper le terrorisme à la racine », confirmant la conversion éradicatrice de la politique sécuritaire du pays. La « lutte antiterroriste » contre les éléments irréductibles des groupes armés a toujours été couplée au discours de la réconciliation, comme une espèce de politique d’appoint à la démarche de l’arrangement. Mais, depuis l’avènement de la concorde civile, puis de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, ce n’est pas courant qu’elle soit exposée comme stratégie à part entière. Il n’y a pas d’équivoque sur le message, surtout qu’il est adressé à un voisin qui n’a jamais été tenté de transiger avec les islamistes. »

Le journaliste pose la question se savoir si l’objectif est d’opposer riposte maghrébine et ambitions maghrébines du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC, rallié à Al-Qaida depuis peu et devenu « Armée islamique d’Al-Qaida ») ? Car « le même jour, en effet, Ben Ali mettait les jeunes Tunisiens en garde contre ‘les risques de reniement et de perte d’identité » et les exhortait à se garder « des courants de l’extrémisme, du fanatisme et du terrorisme’. »

Il semblerait que la riposte, en Algérie, soit incontestable maintenant. Tant au niveau de la lutte contre le terrorisme qu’au niveau judiciaire. « Des affaires de terrorisme jusqu’ici en souffrance ont été portées devant les tribunaux et des procès de terroristes en fuite ou en détention se sont tenus à Alger, Boumerdès, Béjaïa, Constantine, Batna… »

Et le journaliste de préciser: « d’habitude, les auteurs de racket ne sont pas inquiétés, mais ils ne bénéficient plus de cette complaisante inertie des autorités qu’on observait ces derniers temps. Dans certaines régions, l' »imposition » systématique des fortunes et revenus des plus aisés devait constituer une appréciable source de financement des groupes islamistes. Les groupes de soutien sont plus énergiquement pourchassés. »

« Il faut dire que le terrorisme islamiste, de son côté, avait auparavant pris l’initiative de redoubler d’agressivité, notamment en fomentant une série d’attentats dans les wilayas [préfectures] de Tizi Ouzou et de Boumerdès et en s’attaquant à des véhicules de transport de personnels étrangers à Alger et Aïn Defla. Depuis le début mars, le terrorisme aurait fait trente-quatre morts, selon des bilans de presse.

La réaction ne semble pas inutile ; des terroristes ont été abattus ou arrêtés. Le dernier accrochage a coûté cinq morts aux islamistes de la région de Bouira, ce qui illustre ce nouveau départ de la lutte antiterroriste. Les cas de repentis qui ont repris du service le confirment : un terroriste mort ou capturé est certainement moins dangereux qu’un terroriste qu’on croit avoir apprivoisé.

Malgré cela, le pouvoir semble hésiter à tirer la leçon de son expérience. Cela suppose qu’il reconnaisse, de fait, l’échec, de la politique de réconciliation. Comment peut-on réconcilier un mouvement dont l’idéologie exige d’éradiquer ceux qui ne l’épousent pas, en effet ? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :